Médicament homéopathique pour le sommeil : sain et naturel


L’homéopathie pour dormir est une solution idéale pour les personnes souffrant de troubles du sommeil qui cherchent à bien dormir naturellement. En effet, contrairement aux somnifères qui s’accompagnent d’effets secondaires délétères et d’accoutumance, le médicament homéopathique pour le sommeil est sans danger pour la santé et le bien-être quotidien. Mais auquel recourir et à quelle posologie ?

Un médicament homéopathique pour le sommeil : un sommeil naturel et réparateur

Médicament homéopathique pour le sommeil

Photo de Médicament homéopathique pour le sommeil

Aux côtés de la tisane pour dormir, le médicament homéopathique est un moyen fort répandu pour retrouver naturellement le sommeil et passer de belles nuits. Il est toutefois important de bien savoir choisir son homéopathie pour le sommeil, parmi les nombreux principes actifs qui existent.

Si le sommeil est perturbé par des réveils nocturnes inopportuns, et si rester tranquillement au lit est impossible, Arnica Montana est conseillé. Ce traitement est également usité en cas de surmenage physique ou de décalage horaire. Coffra Couda permet de contrer les effets d’un abus de stimulants comme le café, le tabac ou l’alcool ou d’une activité intellectuelle intense notamment en soirée.

En cas d’anxiété ou de peurs survenant au cours de la nuit, Caustium est particulièrement conseillé. Arsenicum album est recommandé dans les cas de réveils nocturnes vers 1 ou 2 heures du matin avec un sentiment d’oppression. Si en revanche, les réveils se situent plutôt en fin de nuit, il est préférable de prendre Thyua. Lachesis ou Sepia sont quant à eux recommandés pour lutter contre l’insomnie due aux bouffées de chaleur de la ménopause.

L’homéopathie pour mieux dormir se dose généralement en fonction de la sévérité des troubles. Ainsi, pour des troubles occasionnels, on choisira une dilution basse, de 4 ou 5 CH, voire moyenne, de 7 ou 9 CH, prise jusqu’à disparition des symptômes. En présence de troubles chroniques du sommeil, une dilution haute sera privilégiée, de l’ordre de 15 ou 30 CH, administrée chaque semaine ou tous les quinze jours. Tout traitement homéopathique doit être pris à distance des repas.

Avez-vous déjà fait l’expérience d’un médicament homéopathique pour le sommeil, et avec quels résultats ?